AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Ici ou ailleurs? |PV|

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ici ou ailleurs? |PV|   Lun 17 Sep - 12:09

Ça aurait pu être une nuit calme. Tout avait bien commencé pourtant. Il ne restait que deux heures à l’équipe de nuit avant de pouvoir rentrer chez eux pour prendre un repos bien mérité. Oui mais voilà, c’était trop beau pour être vrai. Une nuit aux urgences sans urgence n’est pas une vraie nuit. La radio qu’utilisaient les ambulanciers se manifesta par son bip caractéristique. Médecins et infirmières se regardèrent, avant qu’une infirmière ne réponde. Ils leur amenaient une jeune femme souffrant d’un traumatisme crânien, d’une plaie au cou et dont le cœur avait déjà lâché deux fois. Ils n’étaient même pas sûrs qu’elle survivrait jusqu’à l’hôpital, alors qu’ils n’étaient qu’à deux blocs de là. Ils arrivèrent à peine quelques minutes plus tard, immédiatement assailli par un médecin et plusieurs infirmières. Ces derniers examinèrent Casey, constatant qu’elle n’avait, en réalité, aucune traumatisme crânien, mais restant toutefois perplexes devant la radio de ses poumons et l’échographie de son cœur. Seuls des coups ou un accident pouvaient justifier de telles blessures, pourtant la jeune femme n’avait absolument aucune trace de quoi que ce soit sur la poitrine. Qui plus est, elle était tombée dans un profond coma dont il semblait peu probable qu’elle sorte un jour.

Ne pouvant rien faire de plus pour elle, l’équipe des urgences la fit transférer dans le service de réanimation. Ils étaient d’ailleurs attendus par le docteur Delacroix, le chef du service. Le fait que la jeune femme soit l’assistante du procureur y était pour beaucoup, un chef de service se déplaçant rarement au milieu de la nuit pour une patiente dans un état aussi désespéré. Il congédia les urgentistes, se tournant vers son équipe, leur demandant si son mari avait été prévenu. Il lui fut répondu que la police était allée le chercher. Le médecin se passa une main sur le visage en soupirant. Il n’aimait pas tellement annoncer à un mari que sa femme était mourante. Qui est plus, de façon diplomatique mais suffisamment claire pour qu’il ne se fasse aucune illusion.

Moins d’une demie heure après l’arrivée de Casey, un homme débarqua, complètement paniqué, demandant à voir sa femme. Delacroix sortait justement de la chambre de Casey, et il jeta un regard au jeune homme échevelé qui semblait prêt à bondir sur l’infirmière chef. Il s’approcha de lui et posa une main sur son épaule. David le regarda avec une tête de chien de garde et le médecin se dit qu’il allait vraiment devoir y aller avec des pincettes.


« Venez avec moi, Mr Reynolds, je vais vous expliquer ce que nous avons fait pour votre femme, ensuite vous pourrez aller la voir. »


Delacroix se félicita d’avoir refermé la porte de la chambre de Casey. Vu le caractère peu patient de son époux, il valait mieux qu’il soit préparé à ce qu’il allait voir avant de réellement le voir. Il expliqua donc en détails ce que l’équipe médicale avait fait, se doutant bien que David n’était pas du genre à se contenter du baratin rassurant d’un médecin rompu à cet exercice. Il vit à son air soudain perdu que le jeune homme comprenait parfaitement que sa femme était mourante. Il l’emmena dans la chambre, n’ayant plus rien à ajouter et les laissa seuls.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ici ou ailleurs? |PV|   Lun 17 Sep - 15:59

Casey lui avait dit qu’elle rentrerait tard, qu’elle avait du boulot à faire et qu’elle préférait finir tout ça avant de rentrer. David n’avait pas vraiment cherché plus loin, même si au fond il savait que ces absences à répétition avaient un rapport avec l’arrivée soudaine de sa fille et de sa mère dans leur petite vie. Dans un sens il était content de savoir qu’il avait une petit fille, étant donné qu’il n’en aurait jamais avec sa femme, mais le fait de savoir que Karen était de retour, le mettait… mal à l’aise. C’est compréhensible non? C’est méchant à dire mais Juliette est une ‘erreur’, une belle erreur certes mais une erreur quand même. Le fruit d’une union qui n’aurait jamais du se faire, il aurait du rester avec sa femme et ne pas se poser de questions. C’est vrai non? Si il l’a épousé c’est parce qu’il est certain de ce qu’il ressent pour elle, alors pourquoi douter comme il a pu le faire? Honnêtement, il ne saurait le dire, et maintenant l’affaire est close, il ne doute plus, et il est hors de question qu’il refasse le même genre de connerie. Une fois ça suffit.

Bref, le jeune homme avait passé sa soirée tout seul, à tourner comme un lion en cage dans sa maison. En fait, il avait une sorte de mauvais pressentiment, ce truc à deux balles qui vous prend à la gorge, qui vous noues l’estomac et qui ne veut pas se barrer. Il n’avait rien avalé, n’allez pas croire qu’il ne sait pas se faire à manger comme un grand hein… Il n’avait juste pas faim. A part rester assis gentiment sur le sofa, il n’avait envie de rien. Il était assis sur ce fameux sofa depuis quoi, une heures ou deux, à fixer d’un regard un peu pensif, les images qui défilaient sur l’écran de la télé, images qui le captivaient comme pas deux. La sonnerie du téléphone qui vint briser ce léger silence le fit sursauter. Il fronça légèrement les sourcils, regardant d’un œil mauvais le téléphone qui s’agitait sur le petit meuble dans l’entrée. Mais merde qui est assez con pour appeler à une heure pareille. Il avait jeté un bref coup d’œil à sa montre, avait éteint la télé et s’était levé en balançant la télécommande sur le sofa avant de répondre au bout d’un bon paquet de sonneries. Il fait ça des fois quand il est seul, il laisse sonner, en espérant que le crétin qui est à l’autre bout de la ligne va raccrocher, ben là le crétin en question n’a pas envie de raccrocher. Il va se faire rembarrer tu vas voir.
David avait juste eu le temps de dire un ‘Allô?’ pas très sympa et déjà une bonne femme lui racontait des trucs sur sa femme, comme elle avait été admise aux urgences, blabla… les trucs pas intéressants. Attendez un peu là… Casey? Aux urgences? Pourquoi? Fallait peut être écouter un peu mieux David. Remerciant d’une façon un peu plus sympathique la gentille madame de l’avoir prévenue, le jeune homme ne chercha pas bien longtemps et finit par prendre les clés de sa bagnole pour foncer à l’hosto.

La panique avait eu le temps de faire son apparition pendant le trajet. Un David de pas très bonne humeur c’est chiant, mais un David de pas très bonne humeur et paniqué c’est… plus qu’horrible. Il entra en trombe dans le bloc, gueulant sur la pauvre infirmière parce qu’elle ne répondait pas assez vite à ses questions. Une main était venue se poser sur son épaule, heureusement qu’il n’avait pas eu la bonne idée d’envoyer chier le con qui venait de poser sa main pourrie sur son épaule. David se retourna fixant d’un regard pas très gentil le toubib qui était devant lui. Toubib qui lui expliqua de façon plus correcte que la normale ce qui était arrivée à sa femme, enfin arrivée.. depuis qu’elle était ici bien sûr. Un David paniqué et de mauvaise humeur c’est plus qu’horrible à voir, mais un David perdu et abattu c’est triste à voir. Il est pas con, il a compris que sa femme n’allait pas bien et qu’elle se trouvait entre la vie et la mort.. encore une fois. Et cette fois son pouvoir ne serait peut être pas suffisant pour la ramener. Le gentil médecin finit par le laisser dans la chambre de sa femme. Qu’est ce qu’il aime pas les hostos. C’tte peinture grise qui vous descend le moral en flèche, ces petits bruits réguliers qui sont censé t’indiquer si la personne qui est allongée sur le lit fait encore partie de ce monde. Pauvre Casey.. Sa Casey… Ca fait trop de fois en peu de temps. Il ne veut pas la perdre, il ne le supporterait pas c’est certain.
Il avait finit par tirer une chaise qui se trouvait dans un coin de la pièce, avait pris la main de sa femme dans la sienne, et s’était contenté de fixer son visage meurtri. Bordel, mais qu’est-ce qui s’est passé pour qu’elle se retrouve dans un état pareil? C’est une bonne question, et il ne le saura sûrement jamais….
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ici ou ailleurs? |PV|   Mar 18 Sep - 12:14

L’inspecteur Frankie Donovan appuya sur le gros bouton poussoir de la porte des urgences. Elle prit les escaliers et se dirigea vers le service de réanimation. Son capitaine avait bien tenté de la convaincre de ne pas prendre l’enquête. Il savait qu’elle n’avait pas lâché celle sur la mort de l’étudiante. Mais Frankie avait insisté, tellement insisté qu’il avait fini par céder. Et la jeune femme se retrouvait maintenant au San Francisco Hospital, à une heure où les habitants les plus matinaux de la ville devaient à peine se lever.

Pendant qu’elle grimpait tranquillement les marches, Donovan songea à la chambre de Nikki, et l’état dans lequel elle avait été laissée après la mort de la jeune fille, puis à l’amphithéâtre, où seule une tâche de sang trahissait ce qui s’était passé la nuit précédente. Elle serra les poings. Ni Nikki ni Casey n’avaient mérité ça. Elle trouverait celui qui leur avait fait ça, à présent intimement persuadée que c’était bel et bien la même personne qui s’en était pris aux deux jeunes femmes.

Elle arriva enfin dans le service de réanimation. Elle salua l’infirmière à l’accueil, la même qui avait été précédemment ‘agressée’ par David, lui montrant son insigne avant de demander la chambre de Casey. Donovan prit une grande inspiration et s’avança dans le long couloir. Casey était son amie et, qui plus est, son mari était là. Pas vraiment un modèle d’amabilité selon l’infortunée infirmière. L’inspectrice réprima un sourire. La jeune femme lui avait quelques fois parlé de son mari, et il semblait bien correspondre à l’ours décrit par l’infirmière.

R411. Donovan soupira et ferma les yeux, les rouvrant pour toquer doucement à la porte. Personne ne prit la peine de lui répondre, aussi entra t’elle tout de même. Un frisson glacé la parcourut. Si elle n’avait pas aperçu la flamboyante crinière rousse, jamais elle n’aurait reconnu Casey sous la montagne de fils, tubes, perfusions et autres machines qui l’entouraient. La peau déjà diaphane lui sembla encore plus pâle sur les draps verts de l’hôpital.


« Mr Reynolds, je suis l’inspecteur Donovan, je suis chargée de… »

Frankie s’arrêta subitement. David la fixait, serrant toujours la main de Casey dans la sienne. Le jeune homme attendait visiblement qu’elle termine sa phrase. Mais elle avait senti une ‘présence’. Casey se tenait près de la fenêtre. Elle réalisa soudain que Donovan la voyait. Cette dernière tourna précipitamment la tête vers David et acheva sa phrase.

« … L’enquête sur l’agression de votre femme. »

« Je sais que tu m’as vue, Frankie. »


David avait compris que quelque chose clochait. Donovan lui fit un petit sourire coincé puis fixa à nouveau Casey.

« Tu peux lui dire. Il est comme toi. Un Elu » Elle sourit en voyant l’air interloqué de son amie.« Je le savais depuis le début. J’ignorais juste quel était ton pouvoir.
David sait tout. Qu’il est un Elu et que je suis une sorcière. Il t’écoutera. »


Donovan laissa échapper un lourd soupir qui en disait long sur son état de lassitude. Par quoi allait elle bien pouvoir commencer ? Elle se massa la nuque puis s’approcha du lit. Elle observa les traits tirés de Casey, consciente que, dans son dos, l’esprit de la jeune femme l’observait avec anxiété. Elle s’appuya contre le lit puis fixa gravement David.

« Casey est là. Enfin, son esprit… »

David écarquilla les yeux. Donovan allait se retourner quand elle vit que Casey était près de David, le couvant tendrement du regard.

« Je sais ce qu’il veut faire. Dis lui qu’il ne doit pas. Ce serait pire que tout le reste. Il faut qu’il laisse le temps au temps. »

Frankie répéta mot pour mot ce que la jeune femme disait. Bloquant toutefois sur la dernière phrase. Nikki lui avait dit quelque chose d’approchant. Ce qui la conforta dans son idée : le meurtrier de Nikki et l’agresseur de Casey étaient la même personne. Elle croisa alors le regard de David. Il s’apprêtait visiblement à répondre à sa femme…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ici ou ailleurs? |PV|   Mar 18 Sep - 14:13

Combien de temps le jeune homme était-il resté assis là, à tenir la main de sa femme dans la
sienne? Il ne saurait le dire et de toute façon il s’en fou. Il resterait là le temps qu’il faudra, il ne quittera pas sa femme avant d’être sur qu’elle va bien ou, mais ça il ne veux pas l’imaginer, si il n’y a plus rien à faire pour elle. Qui aurait pu être assez tordu pour s’attaquer à elle, en pleine université? il y a toujours des gardiens, non? Pourquoi ils n’ont rien fait ces cons? Comment est-ce qu’ils ont fait pour ne pas voir l’agresseur entré? Ou alors… ou alors le malade de service est un étudiant… peut être même que c’est celui qui a buté la petite… Nikki un truc comme ça. Trop de peut être qui arrivent à l’embrouiller comme pas deux. Déjà qu’il est crevé, la panique et l’angoisse n’arrangent rien.
De légers coups se firent entendre au bout d’un moment David releva la tête, ouvrant doucement les yeux sans lâcher la main de sa femme, il se tourna légèrement sur sa chaise pour faire face à la blondasse qui venait d’entrer dans la chambre. Pourquoi elle est là celle là? Et d’abord il ne lui a pas dit d’entrer, non mais c’est quoi ces gens qui se croient chez eux n’importe où? Inspecteur Donovan? Oui, et alors… La suite s’il vous plait. Le regard du jeune homme ne devait pas être des plus sympathique, ça explique peut être l’hésitation de la jeune femme. Ah, elle va enquêter sur l’agression de Casey. Bien, il n’y a plus qu’à espérer que ce ne soit pas une cruche complètement incapable de résoudre la moindre enquête. Mais bon à première vue, elle avait l’air compétente, je dis bien avait l’air. Vous l’avez compris les flics et David ça fait deux, on peut le comprendre non? Les drogués et les forces de l’ordre n’ont jamais fait bon ménage, mais bon elle n’est pas là pour lui alors autant ne pas paniquer. Le petit moment ‘d’absence’ de la madame l’intrigua légèrement. Ben pète un coup t’es toute pâle, on dirait que t’as vu un fantôme… si il savait que pour une fois, une de ses conneries est en fait une vérité. Il en serait sur le cul.
Un soupir. Le soupir, caractéristique des flics qui cherchent leur mots pour vous annoncez un truc, tous pareil.. il doit y avoir un truc dans leur formation genre : ‘’aujourd’hui nous allons apprendre le ‘soupir de réflexion’…’’ N’importe quoi David, n’importe quoi.
Ses conneries n’étaient cependant pas suffisante pour arriver à la calmer, l’angoisse était revenue à la surface, et son regard mauvais avait laissé place à un regard emplie d’anxiété. Ce silence ça commence à bien faire. Silence qui est juste briser par les bips régulier de ce machin casse pieds.

La blondinette venait de s’appuyer contre le lit de Casey, et finit par prendre la parole. Casey est là? Très perspicace, bien sur qu’elle est là banane, tu la vois pas? La suite le laissa sur le cul. Son esprit? Bordel l’inspecteur est aussi tordue que Casey ou que lui… Ben, il y en a des ‘erreurs de la nature’ comme eux dans cette ville dites donc, tout d’un coup il se sent moins seul. Ce qu’elle ajouta le laissa encore plus con. C’est Casey qui lui a dit ça? Sûrement c’est bien son genre. Il regarda leur mains enlacées, et poussa un léger soupir. Elle avait raison, comme à tous les coups. Cette fois, il ne pourrait rien pour elle, si seulement il savait contrôler ce don à deux balles, il n’en serait pas là. Casey serait déjà sur pied, et ils seraient rentrés à la maison. Le con qui lui a fait ça, allait morfler… Vaut mieux pas qu’il croise la route de David sinon… enfin bref. Il avait finit par reposer son regard sur l’inspecteur, sans lâcher la main de Casey, de toute façon il ne pouvait se résoudre à la lâcher. Il va avoir l’air d’un con mais bon… il ouvrit la bouche, mais la referma aussitôt, ne sachant pas quoi répondre à ce que venait de lui dire Casey. En fait, une seule question lui brûlait les lèvres, qui lui a fait ça, mais la présence de la jeune femme à côté de lui, le gênait un peu. Pourquoi elle te gêne, après tout elle va bien le chercher celui qui a fait ça, si tu demandes ça ira plus vite…


«Casey? Est-ce… tu sais qui t’as fait ça?»lâcha-t-il dans un souffle, n’osant pas fixer l’inspecteur trop longtemps, il préféra reposer son regard sur sa femme, comme si cette dernière allait lui répondre. Il aurait pu poser autre chose comme question, dire autre chose, mais il voulait savoir…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ici ou ailleurs? |PV|   Mar 18 Sep - 16:51

Un énigmatique sourire éclaira le visage fin de Casey. Donovan la connaissait trop bien pour ne pas savoir ce que cela voulait dire. Elle se tairait. Frankie leva les yeux en soupirant avec exaspération.

« Elle ne veut pas le dire. »

« Non, ce n’est pas ça. Je ne me souviens pas. »


Donovan laissa échapper un petit rire moqueur. Casey était la pire bluffeuse qu’elle connaissait. Elle l’avait suffisamment vue au tribunal. Les avocats avaient une réputation de menteur, mais Casey était bien au delà. Son mari se doutait il de quelque chose ? Frankie en doutait fortement. Elle leva les yeux au ciel puis regarda David.

« Elle ne veut pas le dire. Elle prétend qu’elle ne s’en rappelle pas. Mais je n’en crois pas un mot. »
Elle regarda Casey. « Qui essaies tu de protéger ? »

« Vous deux. »

La jeune femme rousse recula. Elle allait disparaître. Donovan n’eut même pas le temps de protester. Elle était déjà partie. David suivait le regard de l’inspecteur, espérant peut être croiser le regard de sa femme. Frankie posa une main sur sa hanche. Casey reviendrait, elle le savait, elle avait suffisamment l’habitude des esprits et encore plus de son amie.

« Elle est partie. »

Le jeune homme secoua la tête, soudain paniqué, fixant le corps dont la poitrine se soulevait toujours de façon mécanique. Donovan le rassura. Se demandant ce qu’elle avait voulu dire. Pourquoi Casey voulait elle la protéger ? Son mari, c’était compréhensible, mais elle ? Elle vivait 24 heures sur 24 avec une arme, que pouvait elle risquer ? Elle avait même un chargeur avec des balles en argent, au ‘cas où’.

« Elle veut nous protéger. Vous et moi. J’avoue ne pas comprendre. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ici ou ailleurs? |PV|   Mar 18 Sep - 19:32

Elle ne veut pas le dire? David esquissa un léger sourire, connaissant Casey comme il pouvait la connaître, il avait de quoi se douter que ce n’était qu’un gros bobard qu’elle avait trouvé pour détourner la question. La jeune femme avait l’air plus ou moins exaspérée, enfin ce qu’elle venait de faire pouvait être un signe d’exaspération. Casey est une tête de mule, une belle tête de mule, elle peut même être pire que lui. Ils se sont bien trouvés n’empêche quand on y pense, deux têtes de mule qui ne lâche pas l’affaire aussi facilement. C’est assez marrant quand ce genre de truc se produit à la maison en plus. Bref on s’en fou de tout ça. David regardait l’inspecteur sans trop savoir quoi dire. Ben oui, c’est vrai, ce genre de situation c’est rare. Déjà qu’il est mal à l’aise devant un flic, alors en plus devant un flic bizarre comme lui, ça le fait pas trop. Pauvre David… Pauvre Casey aussi hein, n’allez pas croire qu’il l’oublie aussi.
Tient, elle aussi elle ne la croit pas.. ils sont deux au moins. David esquissa un fin sourire, hochant légèrement la tête, pour faire comprendre à la jeune femme qu’au fond lui aussi ne croyait pas vraiment cette histoire. Même si dans un sens se serait tout à faire normal qu’elle ne s’en rappelle pas. Après tout, elle a quand même été agressé et maintenant elle est dans le coma et se… ‘réincarne’ sous la forme d’un esprit. Ca fait beaucoup de chose d’un seul coup, ça peut être normal qu’elle ne se souvienne plus de ce qui a pu se passer, mais bon…
Protéger quelqu’un ? Attend là Casey c’est du grand n’importe quoi, tu essayes de protéger celui ou celle qui a voulu te couper la tête en deux? mais ça va pas bien. La petite patience de David n’allait pas tarder à atteindre ses limites. Ben oui, ça le fait gentiment chier d’être légèrement à l’écart de la conversation. Ca le fait légèrement chier de ne pas pouvoir voir sa femme et lui parler sans avoir besoin d’un ‘pigeon voyageur’. Merde alors, pourquoi il a pas un truc comme ça lui… hein, pourquoi? Parce qu’il n’a pas tiré le bon numéro la loterie. De toute façon pour son pouvoir aussi il n’avait pas joué et il en a quand même un… bizarre tout ça, très bizarre même. Le jeune homme finit par suivre le regard de l’inspecteur, peut être parce qu’au fond il espérait avoir une chance d’apercevoir sa femme. Mais non.. rien, du vide. Il reposa un bref instant son regard sur la jeune femme, secouant la tête en entendant ce qu’elle venait de dire. Non, elle n’est pas partie, c’est pas possible. La panique, de nouveau elle était là. Il reposa son regard sur Casey, la regardant sans savoir quoi faire, serrant encore un peu plus sa main dans la sienne. Ca ne marchera pas, il le sait, mais bon qui ne tente rien n’a rien. Les protéger? De quoi? De qui?


«Nous protéger? Pourquoi? De qui surtout?» souffla-t-il tentant de se calmer, même si c’était un peu dur. Les protéger du malade qui s’en était pris à elle? Pourquoi? Qu’est-ce qui pouvait lui faire croire qu’il s’en prendrait à eux? Trop de questions encore, et toujours des questions qui resteront sans réponses. Il releva la tête vers la jeune femme qui avait l’air un peu perdue dans ses pensées. «Vous.. vous avez une idée de la personne qui serait susceptible d’avoir fait ça?» ben quoi? On peut toujours essayer de savoir. Peut être qu’elle, elle sait quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ici ou ailleurs? |PV|   Mar 18 Sep - 20:51

« Je ne sais absolument pas. J’imagine que moins on en saura, mieux ce sera. »

Sauf que ni David ni elle n’allaient se contenter d’une aussi peu substantielle réponse. Casey devait le savoir, et, accessoirement, s’en ficher royalement si ça pouvait les mettre hors de danger. Donovan se passa une main sur le visage avant de regarder David. Une idée ? Oh ça oui, elle en avait une.

« Je ne peux pas parler de l’enquête en cours avec vous. »
lâcha t’elle sans la moindre once d’émotion.

D’autant plus qu’il faisait tout de même partie de la famille de Casey. De toute façon, ça faisait des années qu’elle répétait cette phrase, et jamais personne n’avait pu savoir ce qu’elle pensait ou ressentait. David aurait beau lui lancer le plus mauvais des regards ou la supplier, jamais personne ne l’avait fait céder et il ne serait certainement pas le premier.


« Ne me regardez pas comme ça. Vous ne me faites pas peur et si j’ai décidé de ne rien dire, je ne dirais rien. Mais sachez que je retrouverais cet enfoiré, et qu’il va passer un sale moment. »

Frankie fronça les sourcils puis vit Casey derrière son mari, les bras croisés, la fixant avec un sourire amusé.

« A vous deux, vous ne serez pas plus têtus que moi. Et je t’assure que je ne me souviens réellement de rien. »


La jeune femme semblait sincère. Pourtant, Donovan n’arrivait toujours pas à la croire. Elle lui fit signe d’approcher et Casey s’exécuta. Elle lui tendit la main et cette dernière la prit.

« Mr Reynolds, est ce que vous la voyez maintenant ? »

Il n’eut pas besoin de répondre pour qu’elle ait confirmation…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ici ou ailleurs? |PV|   Mar 18 Sep - 21:23

Mais bien sûr. Un léger sourire nerveux se dessina sur les lèvres du jeune homme pendant qu’il baissait les yeux pour reposer son regard d’ambre sur le corps de sa femme. Comme si il allait se contenter d’une réponse pareille. Il voulait savoir, il finirait par savoir et cet espèce d’enflé allait passer un très mauvais quart d’heure. Et voilà, ses sombres pensées reviennent. Il va le tuer, dès qu’il sait qui a osé faire ça à sa femme, ce sera facile de retrouver ce crétin surtout si il est toujours en ville et si c’est un élève de l’université comme il l’espère. Il va crever ce chien… Il va crever…

Le jeune homme avait reposer un court instant son regard sur l’inspecteur. Juste le temps de la regarder d’un regard pas très sympathique, regard mauvais mais légèrement suppliant. Pas parler de l’enquête avec lui? A bon, pourquoi ça? C’est secret défense c’est ça? Ouais sûrement.. pauvres abrutis de flics à la noix qui servent à rien…. Mais bon, on est pas là pour critiquer, alors on se tait et on garde ses mauvaises réflexions pour sois. Tient encore une tête de mule, pas étonnant qu’elle soit copine avec Casey. Les têtes de mules s’assemblent c’est bien connu, non? Tant pis, la blonde ne veux rien dire, et bien qu’elle garde ses petits secrets pour elle, il s’en contre fiche, enfin pas complètement… pas du tout d’ailleurs, mais bon, elle ne dira rien il l’a bien compris, et son regard de méchant ours mal luné ne servira à rien, elle vient de lui dire. Il pourrait lui faire peur, la toucher et faire semblant de la faire clamser pour qu’elle lui dise tout, mais ce genre de moyen de persuasion est un peu risqué, surtout quand on sait qu’il ne maîtrise toujours pas très bien son pouvoir. Donc, ça aussi on oublie. David poussa un soupir, secouant légèrement la tête avant de reporter son attention sur sa femme. Un nouveau silence venait de s’installer dans la pièce, un lourd silence à peine briser par ces fameux bips. Qu’est ce qu’il pouvait avoir horreur de ces silences à deux balles.
‘Vous la voyez maintenant?’ Qui il doit voir? Mais quel con.. franchement, il lui a suffit de deux secondes d’égarement pour qu’il perde le fil de la conversation, pour qu’il arrive même à oublier où il se trouve et surtout pourquoi il est là. On peut mettre cette ‘absence’ sur le dos de la fatigue ou de la panique, après tout il est tard. Mais dans un moment pareil ces excuses ne sont pas valables. Relevant d’un seul coup le nez, David posa son regard sur Donovan, avant de regarder légèrement sur sa droite. Putain… Il a du changer de tronche d’un seul coup là. Il a même dû changer de couleur aussi, en fait toutes les couleurs de l’arc en ciel on du passer sur son visage de nounours perdu qui n’en croit pas ses petits yeux.


«Nom de…» Ferme la bouche David, tu vas gober une mouche si ça continue. Il commence à avoir l’habitude des trucs bizarres, mais alors ça.. il en revient pas. Deux Casey. Une allongée sur ce foutu lit, il lui tient toujours la main d’ailleurs, et l’autre debout devant lui qui le regarde avec cette tendresse qui lui est habituelle. Alors là, Monsieur Reynolds ne sait plus quoi dire et à l’air d’un con… Faut le comprendre aussi, vous feriez quoi à sa place hein? Pas mieux c’est certain…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ici ou ailleurs? |PV|   Mer 19 Sep - 21:33

Frankie n’aimait pas faire ça. Oh ça, non, elle détestait même. Mais pour le coup, les circonstances s’y prêtaient. Ouais, elle se disait ça pour se persuader que c’était une bonne idée, et bla bla bla… Elle ne risquait pas de convaincre qui que ce soit. Mais quand elle vit l’air de David, elle songea qu’au fond, ce n’était pas une si mauvaise idée. Casey ne s’en sortirait pas. Donovan ne voulait pas l’accepter, et le mari de la jeune femme non plus, mais Casey, elle, l’avait accepté. Pendant qu’ils parlaient, faisant comme si Frankie n’était pas là, cette dernière réfléchissait à toute vitesse. Une remarque de Casey, quelques mois auparavant, lui revient subitement. Donovan ne faisait pas partie des deux personnes que la jeune femme voulait protéger.

« Ce n’est pas moi que tu veux protéger. » lâcha t’elle sans trop se soucier de la potentielle conversation en cours du jeune couple.

« Non, tu n’en as pas besoin vu le joujou que tu portes à la taille. »

Casey avait lâché la main de Donovan mais cette dernière ne s’en rendit compte qu’au soupir un peu surpris de David, qui, bien entendu, ne voyait plus sa femme. Le jeune homme allait protester mais Frankie leva la main avec autorité, ce qui le coupa dans son élan. Vu la tête qu’elle faisait, et vu le ‘joujou’ que son bras levé avait laissé apparaître au creux de sa taille, mieux valait ne pas la contrarier.

« Qui alors ? Un Elu ? Non, Casey, ne pars pas !! »

Mais la jeune femme avait à nouveau disparu, laissant Donovan, une fois encore, sans réponse à ses questions. Elle lui aurait volontiers tordu le cou si elle avait pu. Elle soupira puis regarda David avec lassitude. Casey lui avait souvent tapé sur les nerfs, mais là, elle battait tous ses records.


« Rassurez moi, dites moi qu’elle est aussi emmerdante avec vous ? Non, en fait, je veux pas savoir… Ma question va sûrement vous paraître stupide, mais tout le mérite en revient à votre femme. Est ce que vous connaissez un autre Elu ? Quelqu’un qu’elle serait susceptible de vouloir protéger, au même titre que vous ? »

Le jeune homme la fixa avec un air mauvais, hargneux, haineux même avant de hocher vaguement la tête, se tournant vers le corps de sa femme. Frankie allait lui demander le nom de cet Elu lorsqu’elle entendit la porte de la chambre s’ouvrir à la volée…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ici ou ailleurs? |PV|   Lun 24 Sep - 21:32

Des paroles murmurées sur un répondeur, un réveil brutal, des angoisses prenant forme, de l’incompréhension et de la peur, aussi, beaucoup.

« Euh … Salut Wade, c’est Jason, écoutes … J’ai … Enfin tu sais, Casey, ta … Prof de droit… »

Le message s’était ainsi déroulé sur deux minutes, excessivement longues, où son frère avait tenté de lui expliquer, le plus tendrement possible, l’état critique dans lequel se trouvait Casey.

Wade n’avait jamais été un garçon bien angoissé de nature, prenant toujours le temps d’analyser les faits avant de se mettre en branle, étant même, parfois, un peu long à la détente.
Cette fois çi pourtant, le jeune homme n’avait pas prit le temps de dresser le topo de la situation, se jetant, après avoir enfilé jean et haut de la veille, dans sa voiture, récitant, comme une comptine des plus bébêtes, l’adresse de l’hôpital où reposait son amie.

Pas une seconde à perdre, pas le moment de déconner. Wade avait démarré en trombes devant l’hôtel où il vivait encore, lançant son véhicule à pleine vitesse sur les routes sombres et désertes d’une Californie encore endormie.
Il ne mit pas plus de quelques minutes à arriver aux portes de l’hôpital de San fransisco, garant sa voiture à la hâte, s’en extirpant tout aussi rapidement, courant même sur le bitume du parking, comme si tout était sur le point de se finir, comme si les choses en venaient simplement à lui échapper, enfin.


« - Plus de visite après 18h30 monsieur, excusez moi mais … »
« - C’est une urgence. Casey. Casey Reynolds. Elle a été admise ici il y a à peine une heure … Ecoutez … Je n’aurais peut être pas l’occasion de … »


Evidemment, Wade Bonheur, monsieur Delachance, avait réussit à tomber sur la seule abrutie de service ce soir là, se résignant à argumenter, encore et encore, avant que l’infirmière n’en vienne à comprendre que l’état de la jeune femme ne lui permettrait probablement pas de repasser plus tard, lui remettant le numéro de sa chambre en se confondant en excuses.
Mais Wade n’écoutait pas, Wade n’écoutait plus. Il s’était élancé, à bout de souffle, dans le hall des urgences, froid et immense, ne mettant pas plus de quelques secondes pour rallier la fameuse chambre, ne prenant pas même le soin de taper.


« - Je … »

Tiens. Bonjour monsieur Reynolds. Heureux de vous revoir, qui plus est en de si charmantes conditions.

Comme prit en faute, Wade adressa un léger hochement de tête à l’époux éploré, ne se voulant pas compatissant, seulement présent, seulement compréhensif.


« - Bonsoir David … », puis, laissant ses yeux passer sur l’inspectrice, «Madame … », acheva t’il en un nouveau hochement de tête, posant ses yeux sur cette Casey qu’il ne voyait pas véritablement, enfouie sous la gaze et la technologie médicale.


Dernière édition par le Ven 28 Sep - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ici ou ailleurs? |PV|   Ven 28 Sep - 18:19

Une courte discussion entre les deux époux venait de s’installer, discussion qui mettait complètement de côté l’inspecteur, mais honnêtement David n’en avait rien à faire, mais alors rien du tout. Au fond de lui, il avait compris que sa femme ne reviendrait pas, qu’il la voyait peut être, sûrement même, pour la dernière fois, et les choses que l’on veut dire à sa moitié quand on sait que son temps sur terre est compté, sont nombreuses, très nombreuses et sur tout ce qu’il voulait dire, il n’aura le temps d’en murmurer qu’une. Trop de questions affluaient dans sa tête pour qu’il puisse penser à tout. Avant toute chose il voulait savoir, tenter d’arracher quelques indices à sa tête de mule de femme. Mais rien. Et puis après un léger ‘je t’aime’ avant que l’autre blondasse ne coupe son élan pour la suite. Pas elle qu’elle voulait protéger?Qu’est qui dit l’autre? David resta un peu con sur le moment, ne comprenant pas vraiment ce qu’elle voulait dire. Le jeune homme fixait sa femme d’un regard interrogateur, femme qui disparu d’un seul coup de sa vue. Alors là c’est pas gentil. Déçu, David tourna la tête vers Donovan ouvrant la bouche pour protester mais le geste qu’elle pu faire le coupa dans son élan. Non mais oh! Il ferme sa grande gueule que devant une seule femme, il n’y a en qu’une qui a le droit de faire ce genre de geste pour qu’il se la ferme, alors si elle croit qu’il va se taire, elle se fourre…. Ah… il n’a rien dit. David referma gentiment la bouche, et s’enfonça un peu plus dans sa chaise, fixant le joujou que la blonde avait à sa taille. C’est pas bon ça quand même. C’est pas juste en plus ; pauvre David. Poussant un léger soupir, le jeune homme reposa un court instant son regard sur sa femme avant de fixer à nouveau l’inspecteur. Emmerdante? C’est gentil comme mot quand même. Un fin sourire, vraiment léger se dessina un court instant sur ses lèvres, mais il n’eut pas vraiment le temps de répondre à cette question. Oui, elle est emmerdante, mais bon c’est Casey.. une Casey pas emmerdante, c’est plus une Casey, sa Casey, pas vrai? Bref on s’en fou.
Le regard de David changea d’un seul coup quand il entendit la suite de sa remarque. Un autre Elu? Que SA femme voudrait protéger? Attendez un peu… Elle voudrait protéger l’asperge sur pattes au même titre que lui? C’est une mauvaise blague ça non? Si le coupeur de crâne veut s’en prendre à l’asperge, David va même lui donner un coup de main tient. Son regard passa de perdu et triste, à hargneux et mauvais. David finit par hocher doucement la tête, reposant son regard sur sa femme. Wade…. Maintenant qu’il y repense c’est légèrement compréhensible que Casey veuille le protéger, après tout c’est son élève et puis bon… voilà quoi. Jaloux? Même pas. Il est bien trop défait pour en vouloir à sa femme ou à l’asperge. Au fond, ils ne sont pas si différents quand on y pense, David est pas dans son état normal ne cherchez pas hein… ça vaut mieux.
Le jeune homme releva le nez d’un seul coup quand la porte de la chambre s’ouvrit à la volée, sur un intrus qui n’avait même pas pris la peine de frapper. Bordel c’est un hôpital pas un moulin. Non mais c’est quoi ça?! C’est une asperge qui rentre dans une chambre d’hôpital. Pas de regard mauvais, plein de haine, qui ne veut dire qu’une chose ‘Je vais t’arracher la tête morveux’ c’est pas le moment de se comporter en homme des cavernes qui ne pense qu’à taper sur tout ce qui passe à portée de main.


«Bonsoir Wade… » Souffla-t-il en adressant un léger sourire au jeune homme. David fixa un petit moment le jeune homme qui venait de poser son regard sur Madame Reynolds. Un peu avant cette intrusion, David avait repris la main de sa femme dans la sienne. Maintenant il fixait Donovan, espérant qu’elle brise ce silence, pour dire n’importe quoi, même si c’est une connerie. Ou pour dire que sa femme est de retour, qu’elle la voit encore, et qu’elle a quelque chose à dire… qu’elle a vraiment quelque chose à dire cette fois…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ici ou ailleurs? |PV|   Ven 12 Oct - 17:59

Le regard azur de Donovan passa plusieurs fois de l’un à l’autre. Ils restaient polis mais elle pouvait sentir une réelle tension entre les deux hommes. David serrait jalousement la main de sa femme. Jalousement. C’était exactement ça. Il était jaloux du jeune homme, qui, pourtant, lui sembla bien jeune pour qu’il ait la moindre raison d’avoir des soupçons. Lui aussi semblait beaucoup tenir à Casey, mais pas de la même façon que David. Elle réalisa tout d’un coup que ce dernier l’observait avec insistance. Le regard du mari la mit soudain mal à l’aise. Il attendait quelque chose qu’elle ne pouvait pas lui donner. Elle aussi aurait voulu sauver Casey.

Ce qui la préoccupait pour l’instant, c’était ce second Elu qu’elle voulait à tout prix protéger. Au point de peut être y avoir laissé sa vie. Les yeux ambrés se posèrent finalement sur le jeune homme qui restait planté à fixer le lit, semblant se demander si ce n’était pas qu’un simple mauvais rêve. C’était lui que Casey voulait protéger au même titre que son mari, ledit mari n’appréciant pas tellement, par ailleurs.

Frankie se demanda où était la jeune femme, enfin, son esprit. Probablement pas très loin, mais en tous cas, pas avec eux dans la chambre. Et Donovan commençait à sérieusement le regretter. Elle ignorait pourquoi les deux hommes avaient l’air de se détester à ce point et elle se doutait bien que seule Casey pourrait lui répondre. Casey dont l’absence l’inquiétait de plus en plus. D’autant plus qu’infirmières et médecins se succédaient au chevet de la jeune femme, vérifiant toujours le même appareil : l’EEG. Ce qui n’était pas très bon. Pas du tout même. Sous peu, un médecin viendrait probablement voir David pour lui annoncer que c’était fini. L’inspectrice serra les poings. Elle ne voulait pas y croire. Il y avait forcément un moyen de la sauver.


« Mr Reynolds, qu’est ce qu’elle voulait vous empêcher de faire ? Son état s’aggrave, je suis persuadée que vous en êtes aussi conscient que moi. Tous les deux. Si vous pouvez l’aider, faites le. Ce n’est pas moi qui vous en empêcherai ou vous blâmerai. Je ne vous dis pas ça pour mon enquête, je vous le demande pour elle. Elle n’a plus beaucoup de temps, mais si l’un de vous peut la sauver, n’hésitez pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Chase S. Dixon
Wolfy Admin|| Still playing with Dolls
avatar

Nombre de messages : 366
Age : 28
Mood : Wolfy
Powers : Illusions, Contrôle des esprit. Capacités d'un lycanthrope
Date d'inscription : 02/06/2007

Beyond Eternally
RELATIONSHIPS:
CLAN: Do I really belong to Hell? Yeas? Okay let's say yes

MessageSujet: Re: Ici ou ailleurs? |PV|   Sam 13 Oct - 16:28

Minuit l’heure du crime. Il s’en passe des choses en deux semaines. Il en change des choses en deux semaines. Des nouvelles vies commencent, d’autres d’arrêtent, d’autre encore décident de tout arrêter, de tout changer pour prendre un nouveau départ, et tenter d’éviter de se faire repérer. Chase avait fait pas mal de conneries ces derniers temps, la discrétion qui était considéré comme légendaire par certain, avait disparu. Il avait laissé le loup le dominer pendant trop longtemps. Heureusement pour lui que je meurtre de l’étudiante continuait d’attirer autant l’attention.

Tu sais que tu es tout beau comme ça.. au moins là tu ressembles à un Homme un vrai, pas à une bébête poilu, qui à la flemme d’aller chez le toiletteur. Non sérieux, Chase tout est à tomber *Merci pour le compliment* Mais de rien mon cher, je suis toujours là pour te complimenter comme il le faut, et quand il le faut.

Comme quoi tout le monde change, mais certaines choses elles ne changeront jamais. La conscience adorée de Chase, elle était toujours là, au plus grand malheur de ce dernier. Mais cette fois, il s’était juré de ne plus l’écouter, de ne plus avoir besoin de se fier à elle pour choisir ce qu’il devait faire ou non. Son instinct était devenu encore plus fort, et il avait finit par ne plus écouter cette petite voix qui trottait dans sa tête, enfin ça dépend pour quoi bien sûr. En un siècle, d’existence, son pouvoir n’avait pas changé, il était resté au même stade, subissant les influences de l’astre lunaire sans s’y opposé. Mais maintenant tout a changé. Après les petits problèmes qu’il avait pu avoir, Chase s’était renfermé sur lui même, préférant de lui rester seul, plutôt que sortir. Solitude qui était aussi dû à un mal de crâne horrible. Mal de crâne qui fut suivit par des douleurs beaucoup plus intenses dans tout son être. Combien de temps cela avait-il durer, il ne saurait le dire. Le jeune homme n’avait pas résisté bien longtemps aux assaut perpétuels de la douleur, et avait finit par prendre conscience. Ses yeux pâles s’étaient rouverts sur ce monde pourri il y a quelque jours seulement. C’est le jour de son réveil, qu’il compris qu’il avait ‘changé’. Il eu bien vite le temps de s’en rendre compte en fait, la pleine lune qui se leva ce soir là, ne lui fit rien. Mais alors rien du tout. Par contre, la colère qui monta en lui à la suite d’un commentaire pas très sympathique de la part de sa conscience provoqua le changement. La lune ne le touchait plus, seul ses émotions, émotions qui devaient intenses, arrivaient à le changer.

Les avantages de ce changement étaient nombreux c’est vrai, mais les inconvénients l’étaient aussi. Le moindre faux pas, la moindre montée d’adrénaline, de rage, de haine… suffisait pour que le loup reprenne ses droits sur l’humain. Et ça, quand on connaît le caractère irritable de Chase, on peut se douter que ce n’est pas facile à vivre. Il faisait de son mieux c’est vrai, mais le nombre de fois où il s’était changé, était plus important qu’un soir de pleine lune. Enfin bref. Après avoir fait l’ermite pendant plus d’une semaine, le lycan décida qu’il était temps pour lui de sortir, de prendre un peu l’air.
Petite ballade nocturne qui l’avait inconsciemment mené devant l’université de la ville. Université qui était très animée vue l’heure tardive. Nom de Dieu qu’est ce qui a bien pu se passer ici.

Chase si j’étais toi, je n’irais pas voir et encore moins demandé ce qui a pu arriver * J’ai dit que je t’écoutais plus, alors oublie moi * Comme tu voudras, Monsieur j’évite de péter un câble.

Un des flics qui tentait d’empêcher le troupeau de curieux d’approcher, réussit à tout de même à répondre aux questions de Chase. La professeur de droit avait été retrouvé sans vie dans l’amphithéâtre. Elle avait été emmené d’urgence à l’hôpital, où sont mari l’a retrouvé. Prof de droit? Mari? Deux indices qui auraient pu avoir l’avoir anodin pour certain mais qui ne l’était pas pour lui. Merde, Casey! Sans chercher à en savoir plus, il fit demi-tour et marcha à grandes enjambées vers l’hôpital. Il ne lui fallut d’ailleurs pas beaucoup de temps pour y arriver, encore un truc qui avait changer. En plus de ne plus subir l’influence de la lune, ses sens et son agilité, qui étaient déjà pas mal développés, avaient aussi évolué.


«La chambre de Casey Reynolds s’il vous plait.
- Je suis désolé jeune homme, les visites ne sont plus aut…
- J’ai pas demandé si les visites étaient autorisées, je veux savoir où est sa chambre, et tout de suite!»

La pauvre infirmière, elle avait fait un bon de trois mètres de haut quand il avait presque gueulé la dernière phrase.

« Ch.. cham.. chambre R411 Monsieur…
- Et ben voilà, vous voyez quand vous voulez.. Merci bien, bonne soirée»
Pas du tout sarcastique sur les bords, le petite Chase. Fonçant dans les couloirs, il finit pourtant par s’arrêter d’un seul coup. Oh non.. pas lui, pas encore. L’odeur qui flottait devant la porte de la chambre il la connaissait que trop bien. Quoi que il y en avait une autre.. sûrement le mari de Casey, en tout cas les deux ‘copains’ de la jolie rousse n’étaient pas dans la chambre il en était certain. Ne prenant pas vraiment la peine de frapper, il finit par ouvrir la porte, son regard se posant d’abord sur celle qu’il était venu voir, avant qu’il ne remarque celle qu’il avait sentit du dehors, assise sur l’une des chaises de la pièce, dans l’ombre. Refermant la porte derrière lui, il n’adressant qu’un bref regard à la blondasse, s’avançant doucement vers le lit de Casey….

_________________
Hide behind an empty face
Don't ask too much, just say
'Cause this is just a game
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ici ou ailleurs? |PV|   Dim 14 Oct - 2:05

Donovan regardait les deux hommes qui se scrutaient. Chacun sembla attendre l’aval de l’autre. Le regard de l’inspectrice se posa finalement sur Casey, dont la poitrine se soulevait mécaniquement. La jeune femme blonde se passa une main sur le visage. Ça ne s’améliorerait pas. Elle en avait conscience et eux aussi. Mais les deux hommes ne voulaient pas se l’avouer. Pas le mari en tous cas. Elle regarda le plus jeune et constata à sa mine décomposée qu’il avait parfaitement saisi. Elle posa une main sur son épaule mais il la repoussa et quitta précipitemment la chambre. Frankie se retrouva seule avec David. Elle savait trop bien ce qu’on ressentait quand on perdait la personne qu’on aime. Pour elle, ça avait été si brutal qu’elle n’avait pas eu le moindre espoir. Pas comme lui, qui semblait encore vouloir croire que Casey se réveillerait.

« Je vais vous faire ramener chez vous. »

David secoua faiblement la tête mais Frankie insista. Il avait besoin de repos, et également de mettre les affaires de sa femme en ordre. Le jeune homme acquiesça, ne réalisant pas vraiment ce que ça voulait dire. Il avait refusé de signer un ordre de non réanimation, donc elle pourrait toujours le prévenir si jamais l’état de sa femme s’aggravait brusquement. Elle le regarda quitter la chambre en traînant des pieds puis s’installa dans un fauteuil près du lit. Scrutant sans cesse les moindres recoins de la chambre en espérant que Casey allait enfin réapparaître.

Mais Casey tardait à revenir, et l’inquiètude de Donovan commença à prendre une ampleur presque démesurée. Elle se félicita d’avoir renvoyé David chez lui. Les médecins n’entraient plus dans la chambre de la jeune femme mais elle voyait passer et repasser, s’arrêtant devant la porte à demi vitrée pour regarder à l’intérieur, la mine grave. Puis l’agitation se calma. Un trop court moment. Un homme entra subitement dans la chambre. A la façon dont il regardait son amie, il la connaissait bien. Mais il avait en lui quelque chose de bestial qui inquiétait vaguement Donovan.


« Ne t’inquiète pas, il ne te fera rien. Ni à moi. »

Frankie se leva d’un coup, sous le regard quelque peu dubitatif de l’homme. Casey était revenue, c’était une bonne chose. Sauf que quelque chose clochait. Il la voyait. Cet homme voyait Casey. Elle n’aurait pas dû tourner la tête vers lui. Elle s’effondra lourdement sur le sol quand la jeune femme rousse posa la main sur elle. Donovan savait pourtant qu’il ne fallait pas toucher les esprits.


« Tu me vois, Chase ? »

Il hocha la tête, visiblement un peu étonné qu’elle parle. La jeune femme laissa échapper un soupir de soulagement. Elle n’avait pas la moindre idée de la façon dont il avait réussi à entrer ici, et, à vrai dire, elle s’en fichait royalement. Elle voulait seulement qu’il l’aide. S’il acceptait de le faire. Ce dont elle commença à douter dès que les mots sortirent…


« Il faut que tu m’aides. Que tu me sortes d’ici. Emmène moi loin d’ici. Je ne veux pas mourir dans cet hôpital. Mon mari ne voudrait jamais, il espère encore… Je t’en prie, débranche toutes ces machines et sors moi d’ici… »
Revenir en haut Aller en bas
Chase S. Dixon
Wolfy Admin|| Still playing with Dolls
avatar

Nombre de messages : 366
Age : 28
Mood : Wolfy
Powers : Illusions, Contrôle des esprit. Capacités d'un lycanthrope
Date d'inscription : 02/06/2007

Beyond Eternally
RELATIONSHIPS:
CLAN: Do I really belong to Hell? Yeas? Okay let's say yes

MessageSujet: Re: Ici ou ailleurs? |PV|   Dim 14 Oct - 9:51

Et beh celui qui a voulu la buté n’a pas raté son coup de beaucoup, hein Chase? Je suis sûre que t’es dégoûté de pas avoir pu la tuer avant l’autre couillon, pas vrai que tu es dégoûté? Je le sens le petit picotement qui circule dans tes veines, le truc qui viens de t’obliger à serrer les poings pour que tu gardes un semblant de contrôle sur toi, le truc qui va te… *Mais ferme là! Tu vois pas que c’est pas le moment, si je pète tout dans la chambre on va avoir des ennuis.. Je vais avoir des ennuis! *

Chase était bien en rogne. Pourquoi? Les raisons en étaient multiples. Déjà voir Casey dans cet état, même si logiquement elle fait partie de ses ennemis, l’avait mis dans un drôle d’état, ensuite savoir qu’un être plus dangereux que lui traînait dans les rues de la ville, l’avait mis en colère. C’est lui le méchant dans l’affaire, hors de question qu’un autre nigaud vienne tout foutre en l’air. Ensuite, il est un eu déçu de ne pas être l’auteur de ce petite carnage. Mais cette raison là est vraiment infime, trop infime pour être prise en compte. La blonde ne l’avait pas lâché du regard, il le sentait très bien. Son regard était resté posé sur la rousse qui aurait pu avoir l’air de dormir si les battements de son cœur n’étaient pas aussi faible. Bordel, ça aussi il arrivait à l’entendre mieux qu’avant. Les battements du cœur de sa victime, , l’adrénaline qui envahissait ses veines avant qu’il n’attaque. C’est bizarre quand même de ressentir tout ça, le moindre changement, le moindre frisson il pouvait le ‘voir’. Utiles, et intrigants, ces changements le fascinaient, un peu trop peut être. La jeune femme s’était levé d’un seul coup, geste qui avait réussit à attirer l’attention de Chase.

Qu’est ce qui lui prend à celle là? Elle va te sauter dessus Chase, tu le sais ça… La petite blonde a craqué sur toi * Je crois que c’est toi qui a craqué ma vieille * Mais.. mais.. C’est pas gentil ce que tu viens de dire. Et puis zut, tu le sais que j’ai craqué sur toi.. Le premier jour, ou plutôt la première nuit où mon regard s’est posé sur toi, après que tu es assassiné Lia et son frère…

‘Tu me vois Chase?’ La question résonna pendant une éternité dans ses petites oreilles. Bien sûr qu’il la voyait, pourquoi il ne saurait le dire. Il hocha légèrement la tête, en guise de réponse. La blonde venait de s’effondrer comme une masse sur le sol, dès que Casey avait eu la bonne idée de toucher son épaule. Un léger sourire quelque peu compulsif avait retroussé les lèvres du jeune homme. Casey avait fait exprès, une sorcière de son niveau doit savoir qu’il ne faut pas toucher un esprit. Et puis dans un sens il préférait que ‘l’autre’ ne soit pas en état d’écouter. Son regard un peu trop méfiant le rendait fou. L’aider? Oulah, mais elle est encore plus folle en esprit qu’en chair et en os. Secouant légèrement la tête, Chase ferma les yeux, se passant doucement la main sur le visage, comme si il cherchait à se réveiller d’un rêve un peu trop bizarre à son goût.


«Et quand bien même si j’avais envie de t’aider, ce qui n’est pas certain, tu t’en doutes.. Comment je ferais pour te faire sortir de là? ‘Excusez moi, je vous ai libérer le lit de la chambre R411 et je ramène son occupante chez moi’ ? Mais tu es tombée sur la tête ma pauvre Casey… Et puis comment pourrais t’aider à te réveiller, expli… Nom de...» Lui qui avait tenté de dire tout ça sur le ton de la rigolade, il venait de comprendre ce qui pouvait se passer dans la tête, de la jolie rousse. Hors de question. Il recula de quelques pas, fixant Casey sans arriver à penser que ce qui venait de traverser son esprit de petit loup, était ce que voulait la jeune femme. Il ouvrit la bouche, mais rien ne sortit. Comment avoir l’air con, et perdre toute crédibilité devant quelqu’un, la réponse.. faire le poisson hors de son bocal.

_________________
Hide behind an empty face
Don't ask too much, just say
'Cause this is just a game
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ici ou ailleurs? |PV|   Dim 14 Oct - 17:23

« Fais moi croire que tu es plus idiot que tu en as l’air. Tu as échappé à un chasseur alors que tu avais une balle en argent à l’épaule. Je te demande simplement de me sortir d’ici. A aucun moment je t’ai demandé de m’emmener chez toi. Ni de me sauver. Tu ne le pourrais pas de toute façon. Je veux simplement que tu m’aides. Sors moi de ce mouroir. Tu as une dette envers moi… »

Elle avait baissé la voix pour cette dernière phrase. Elle détestait faire ça, mais il n’y avait que lui qui l’aiderait. Il avait reculé mais ça ne l’arrêta et elle se rapprocha de lui. S’il avait pu échapper à Wade, la sortir d’ici serait un jeu d’enfants. La nuit était en train de tomber, l’équipe médicale du service était déjà réduite au minimum. Elle n’aurait qu’à toucher ceux qu’ils croiseraient. Elle le suppliait du regard et elle voyait bien qu’il hésitait. Elle ne voulait pas le forcer à quoi que ce soit, mais le temps lui était compté.


« Je t’en prie. Tu es mon dernier espoir. »

Elle se rapprocha encore de lui. Chase ne bougea pas. Elle ne risquait pas de le toucher, ils le savaient tous les deux. Comme ils savaient pertinemment qu’elle ne laisserait pas tomber sans qu’il ne lui ait donné une réponse plus convaincue et convaincante que celle qu’il venait de lui donner. Elle plongea ses doux yeux émeraude dans les grands yeux clairs du lycan. Elle n’avait plus réellement besoin de parler à présent. Il avait parfaitement compris ce qu’elle attendait de lui. Casey le regarda poser les yeux sur le corps inerte. Il était sur le point de céder. Il releva finalement la tête et fixa l’esprit.

« Comment peux tu me voir ? » demanda t’elle soudain. « Tu es un lycan, pas un sorcier. »

La jeune femme croisa les bras. Y avait il une chose que Chase lui avait caché ? Certes, elle lui demandait son aide, mais étant donné qu’elle mettait son restant de vie entre ses mains, elle avait bien le droit de savoir. Et puis il n’avait rien à craindre, elle emporterait son secret dans la tombe, si secret il y avait. Elle regarda Frankie, toujours dans les vapes, puis pensa à David. Elle aurait aimé pouvoir lui laisser un mot, lui dire adieu, et tout ce qu’elle n’avait jamais vraiment eu le temps de lui dire. Malheureusement, il était trop tard pour ça. Elle fixa à nouveau Chase.

« Laisse tomber, ça n’a aucune importance. Acceptes tu de m’aider ? »
Revenir en haut Aller en bas
Chase S. Dixon
Wolfy Admin|| Still playing with Dolls
avatar

Nombre de messages : 366
Age : 28
Mood : Wolfy
Powers : Illusions, Contrôle des esprit. Capacités d'un lycanthrope
Date d'inscription : 02/06/2007

Beyond Eternally
RELATIONSHIPS:
CLAN: Do I really belong to Hell? Yeas? Okay let's say yes

MessageSujet: Re: Ici ou ailleurs? |PV|   Dim 14 Oct - 18:11

Chase mon doudou, la vilaine dame rousse vient de te traiter d’idiot ! tu as entendu hein? Tu vas pas la laisser t’insulter comme ça? Si? Chase bordel, mais réponds, fais quelque chose, envoie la chier * …*

Le jeune homme continuait de fixer Casey sans rien dire, esquissant un léger sourire en coin quand il entendit sa première remarque. Une dette envers elle? En effet il en avait une. Elle l’avait quand même sauver, la fameuse nuit où il s’était gentiment pris une balle dans l’épaule. Ce serait donc contre les ‘lois’ des dettes envers les autres que de lui refuser ce qu’elle lui demandait. Cependant Chase est un démon, et tout le monde le sait, les démons ne tiennent jamais parole. Elle marquait des points la copine de Casper. Si il avait pu échapper au rigolo et son colt sans crever, il pourrait la sortir de la façon la plus facile qui soit de cet hosto à deux balles. Elle s’était rapproché de lui , geste qui aurait dû l’inquiétait, il aurait du reculer, encore une fois, et éviter qu’elle ne soit trop proche de lui. Pourtant il ne fit rien cette fois, se contentant de soutenir son regard sans ciller.

La grande avocate qui rampe aux pieds du loup. Que c’est pathétique tu trouves pas? Laisse la crever, ce ne sera pas une grosse perte * Mais franchement t’es pas une bonne conscience toi, t’en connais beaucoup des qui dise ce genre d’horreur ?!* Horreur? Tu serais-pas en train de te foutre de ma gueule là? Tu tues et bouffes des innocents, et c’est moi qui suis horrible, c’est la meilleure de l’année ça. J’ai bien fait de me lever ce matin.

Chase ne supportait plus le regard plus que pesant de la jeune femme sur lui. On aurait dit une de ses victimes qui tentaient d’empêcher le loup d’agir, avec un regard qui aurait fendu le cœur de l’être le plus insensible. Sauf que Chase n’a pas de cœur, ou du moins il n’a pas de pitié. Posant son regard sur le corps sans vie de la jeune femme, il resta un long moment pensif, sans savoir si il devait la laisser crever là comme n’importe qu’elle humaine.
D’un geste vif il reposa ses yeux clairs sur elle en entendant sa question. Lycan, mais pas sorcier. Lycan mais démon. C’est à peu près pareil qu’un sorcier non? Sauf que lui il est du mauvais côté, enfin non à la base il est censé être neutre, mais bon.. Ses actes ne justifient pas vraiment son ‘choix’. Elle attendait une réponse, mais était-il près à lui dire qu’il n’était pas uniquement un loup? Après tout c’est un très bon effet de surprise ça, pour leur prochaine rencontre. Si il y en a une. Et ça ce n’est pas certain.


« Je ne suis pas sorcier c’est vrai. Mais je ne suis pas qu’un lycan. Avant de savoir que j’étais un loup, je n’étais pas humain. Pour résumer, je suis un démon, en plus d’être un lycan. Satisfaite? » dit-il en affichant un joli sourire, sourire ironique et au fond pas très sympathique. Caressant un court instant son menton, les yeux clos, le démon mit un bon moment avant de daigner poser sur elle et lui répondre d’une façon un peu plus claire.
« Crois moi, si je devais L’écouter, je te laisserais crever sur ce lit pourri. Mais bon, je suis de bonne humeur aujourd’hui, et comme tu l’as dit j’ai une dette envers toi… Vous avez de la chance ma chère Madame Reynolds, qu’un de vos amants tienne suffisamment à vous pour vous aider à sortir de là…» souffla-t-il avant de s’approcher du lit. Bon procéderont par ordre, d’abord voir par où on peut sortir. Enjambant le corps de Donovan, Chase jeta un bref coup d’œil par la fenêtre. Il connaissait la ruelle qui se trouvait en dessous, et savait où elle conduisait. De plus ce n’était pas très haut. Une chose de faite. Il revint vers le lit, sous le regard effaré de Casey. Et oui, ils allaient passer par la fenêtre. Débranchant toutes les merdes qui pouvaient être reliés à Casey, il prit le corps sans vie dans ses bras, de la façon la plus délicate qui soit, chose assez étonnant venant de sa part quand même, et sans demander son reste, quitta cette chambre à deux balles qui commençait à lui donner envie de gerber…

_________________
Hide behind an empty face
Don't ask too much, just say
'Cause this is just a game
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ici ou ailleurs? |PV|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ici ou ailleurs? |PV|
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hennés et Soins d'Ailleurs
» Un monde ailleurs
» Est-ce que l'on peut déjeuner ailleurs.......
» Connaissez-vous Net10?
» Taxe de séjour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.trange L.inks || t.o.o. d.a.z.e. g.o.n.e  :: Dix Est Infini :: Old Subjects-
Sauter vers: