AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 No memeory, memories fade {PV Casey}

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: No memeory, memories fade {PV Casey}   Dim 18 Nov - 5:16

Le matin frais rendait mon allure plus affreuse qu’elle ne l’était déjà. Des quartiers résidentiels jusqu’au centre de la ville, j’avais dû faire au moins une heure de marche. Je sentais presque plus mes jambes, je n’avais pas dormi, absorbé par mes foutus jeux vidéos. C’est toujours après qu’on se rend compte de la débilité des consoles. Sur le moment on est pris de passion, pleins d’espoir, avide de points et de passer des niveaux et ce n’est qu’après avoir éteint qu’on soupire avec lassitude, jurant de ne lus jamais passer une nuit blanche ainsi, sachant parfaitement que ceci se reproduira.
Je m’arrêtai devant le bâtiment. Grand et imposant, il symbolisait la justice, la loi. Ce tas de pierre menaçante ne pouvait presque rien contre le mal qui dansait dans l’air, ne demandant pas à être symboliser pour montrer sa puissance. Puis huit heures sonnèrent, sur le grand pendule que j’avais à peine remarquée, et moi hésitant comme un chien à la vie d’une charogne appétissante, je n’osais entrer dans ce bâtiment. Non pas car j’ai tué et ce tas de pierre m’effraye, mais pour des raisons plus simples, des raisons qui ne devait pas susciter de terrible mal de ventre chez un homme si fier et si égoïste que moi. J’attendais de la voir, sa démarche svelte et son allure étrange, montant les grands escaliers des bureaux de la D.A. Pensant qu’il faudrait que je me renseigne sur le rôle exact de ces bureaux, j’enlevais les écouteurs de mes oreilles froides pour recevoir toute une gamme de murmures et de rumeurs. Quelques pas à peine et je tremblais déjà… j’aurais aimé de froid.

Monday, 18th Novembre –
comme une impression d’imprévu dans les tripes de l’homme

A l’intérieur il faisait chaud. A vrai dire, cette chaleur était perçue car à l’extérieur le vent glaçait les regard et sculptait dans les cheveux des femmes comme dans de la glace. Un rapide coup d’œil autour de moi, et en haut, où le grand plafond offrait des escaliers en spirale, qui la journées étaient semblables à un topogan humain énorme et qui la nuit, devait certainement habiter quelques fantômes inoffensifs d’avocats assassinées. L’ambiance agitée, l’air qui lui brûlait désormais les narines, me donnaient envie de replonger dans ma console vidéo avec un peu de Green Day comme compagnon. Mais ici, contrairement à la majorité des endroit, rester immobile et discret rend remarquable alors que pousser et courir par tout était tout à fait normal. Alors fourrant les mains dans mes poches, je commençai à marcher n’importe où, regardant des fois, les noms gravés sur certaines portes de bureaux, signe humain de respect et d’autorité. Qui n’a jamais rêvé d’avoir son nom gravé sur une porte ?…
Certainement beaucoup de gens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: No memeory, memories fade {PV Casey}   Jeu 22 Nov - 0:20

Casey détestait ça. Des audiences qui ont lieu au beau milieu de la nuit. Un verdict qui tombe tard, parce que les jurés ont eu du mal à se décider. C’était toujours mieux que pas de verdict du tout. Il était trop tard pour rentrer chez elle. D’autant plus qu’elle avait tout un tas de rendez vous. A peine sortie du tribunal, elle se dirigea vers les bureaux du DA. Elle s’arrêta devant la grande bâtisse, hésitant à y entrer alors que le jour n’était pas encore levé. Chase ne reviendrait pas. Elle l’espérait, elle voulait y croire même, sans parvenir à réellement s’en convaincre. Elle secoua la tête en soupirant, se blâmant d’être aussi stupide et poussa la porte, grimpant quatre à quatre les escaliers.

Le jour se leva peu à peu, les bureaux se remplirent lentement, mais une jeune femme rousse ne s’en préoccupa guère, trop occupée dans son propre bureau. Elle ne vit donc pas, contrairement à la secrétaire, postée à l’accueil, l’homme qui déambulait vaguement dans les couloirs, regardant les noms sur les portes. La femme l’interpella sèchement, lui demandant s’il avait besoin d’aide. Elle fronça légèrement les sourcils en voyant la réaction un tantinet paniquée de son interlocuteur. Il baragouina quelques mots, qu’elle identifia comme ressemblant vaguement à ‘ma sœur’. Elle le fit répéter, et il parvint à articuler ‘Casey Reynolds’.

Ladite Casey qui, justement, en avait fini avec son premier rendez vous de sa trop longue journée. Un homme sortit du bureau, suivi par la jeune femme. Qui ne remarqua rien de la gêne de l’homme à l’accueil, contrairement à sa secrétaire. Cette dernière fixait d’ailleurs l’homme avec un air de plus en plus suspicieux. Elle l’aurait volontiers renvoyé, lui affirmant que Mme Reynolds n’était pas là, mais visiblement, il la connaissait suffisamment. Elle aurait pu croire à un amoureux éconduit, mais il ne la regardait pas de cette façon là. Elle remarqua dans ses traits une vague ressemblance avec Casey. Elle ordonna à l’homme d’attendre et se leva rapidement, rattrapant Casey avant qu’elle n’ait eu le temps de s’éloigner. Elle lui montra Gabriel, et expliqua qu’il souhaitait lui parler. Casey posa une main sur son épaule et sourit, avant de se diriger vers cet homme dont elle ignorait la véritable identité.


« Bonjour, je suis Maître Reynolds. » lâcha t’elle en souriant. Elle lui indiqua son bureau, et il la suivit à l’intérieur. Elle le regarda s’installer, constatant sa gêne, sans se douter le moins du monde qu’elle en était la cause. « En quoi puis je vous aider ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: No memeory, memories fade {PV Casey}   Jeu 22 Nov - 1:06

Lorsque la secrétaire qui m’avait suivit m’avait attrapé le bras et jeté un de ces regards semblables à ceux des vers de terre, insignifiants, moches et quasiment absents, je l’avait d’abord dévisagé avec un air gentil. Mon envie de lui claquer à la gueule une chaise et de la saigner avec ses boucles d’oreilles en faux or se calmait au fut et à mesure que je la scrutais, elle et sa face de hamster violée. Assez jolie, pas assez distingué, avec cet air commun qui la rendait tout à fait oubliable mis à part, par les éléphants et leur mémoire légendaire.
Puis elle articula une question qui me brûla, quelque peu.
- « Que désirez-vous ? »
Une liste se fit dans ma tète. De la glace à la fraise, du lait, du beurre de cacahouète, quelques démons à torturer dans ma salle de bains et des cameras de surveillance tout autour de ma sœur, qui me permettrait de la surveiller sans avoir à lever mon âme fatiguée du canapé. Et pourquoi au juste, me fallait-il la surveiller ? Cette bonne femme rousse qui n’avait même pas la même couleur de yeux que moi. Stupide raison, tout comme celle pour la quelle je me trouvais devant cette secrétaire aux allures animales, aux allures d’autruche.
- « Casey Reynolds, la sœur d’un de mes amis. »
Elle semblait douter, me fit poiroter pour enfin m’amener Casey devant la prunelle de mes yeux. Elle sourit. Elle se présenta comme Maître et m’invita dans son bureau démodé. Je ne savais pas ce que je foutais là, à subir le reflet de sa fausse bonne humeur sur mes joues trop blanches pour être autre chose qu’anormales. Je devais ressembler à une sorte de zombie, aux cernes d’autiste insomniaque, vivant d’eau et de lait.
Toujours, lorsque je ne savais pas quoi dire, qu’aucune vanne de mauvais goût ne se pendait à mes lèvres où tout simplement que l’humour n’avait pas vraiment lieu d’être, je me posai cette question. Si l’eau est la vie, qu’est ce que le lait ?!
Un sourie débile, un cerveau de bactérie lactique, je n’étais rien de plus, dans ce bureau d’avocat, entrain de trouver une raison à ma venue. Alors que Casey me dévisageait, attendant toujours que j’interrompe le silence et que je lui dise enfin comment « elle pouvait m’aider », moi je soupirais, et rêvais de mon canapé et ma console de jeu.
- « J’avoue que je ne vous imaginais pas comme ça… »
J’esquivais un sourire étonné et content. Un de ceux puant le mensonge mais que personne ne pouvait vraiment dénoncer. Puis j’entrais dans mon rôle, j’imaginais rapidement une histoire, pendant que ma rousse et tendre sœur me dévisageait avec un regard inquiet.
- « Je suppose que ça peut vous faire un choc, mais je ne vois pas comment vous le dire autrement. Vous avez un frère. Je ne sait pas si vous le saviez mais il est mort il y a quelques mois, juste après voir retrouvé votre trace… »
Je me mis à bouger nerveusement. Mes mains étaient devenues moites sur commande, ma voix tremblait l’émotion la plus sincère jamais émise par un esprit hypocrite. Je ne savais pas où j’aboutirais en racontant ceci, mais Casey semblait sceptique.
Et moi donc ? Comme étais-je lorsque j’avais apprit qu’un autre enfant avait jouit de toutes les richesses de mes parents alors que je priais comme un chien, près d’un prêtre débile. Un prêtre qui m’avait enseigné la haine au surnaturel, oubliant de m’enseigner l’amour à la nature humaine. Mais rien à foutre, je n’aurais, de toute manière, pas aimé un autre être humain que moi-même.
Etre en face de Casey le prouvait bien. Je ne ressentais pour cette femme que de l’antipathie, malgré les malheurs qui lui sont arrivées. J’étais content. Oh ça oui, j’étais épanouit par son malheur. Mais il y avait un fil qui se tendait dans mon ventre, à chaque fois que ma pensée recevait l’écho de son image.
- « Pardon, je… je ne me suis pas présenté. Irwin Gurwan. J’ai grandit au même endroit que votre frère. »
Une expression plus étrange se formait sur son visage. C’était comme si un voile de poissière était passé par là, enlevant le souffle de l’existence et l’odeur du vivant. Un creux, un vide, un néant. La senation s’entortillant dans mon ventre comme un serpent ne semblait que me couvrire d’avantage de ma nouvelle personnalité : L’ami du frère de Maître Reynolds.


Dernière édition par le Dim 9 Déc - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: No memeory, memories fade {PV Casey}   Ven 23 Nov - 12:42

Il ne l’imaginait pas comme ça. Elle resta un bref instant indécise. Devait elle bien ou mal le prendre ? Au fond, est ce que ça importait vraiment ? Elle posa sur lui son doux regard émeraude, sa peau déjà diaphane pâlissant de seconde en seconde à mesure qu’il lâchait sa bombe à retardement. Une telle histoire ne pouvait qu’être vraie. Pourtant, Casey refusait d’en croire un traître mot. Ses parents le lui auraient forcément dit. Jamais ils n’auraient pu lui cacher une telle chose. D’autant plus que son soi disant frère venait de mourir. Elle scruta son interlocuteur, impassible. Il semblait trouver jouissif de jouer avec ses nerfs ainsi. Elle jeta à la main tendue de l’homme un regard qui en disait long sur ce qu’elle pensait de ses révélations.

« Qu’est ce qui vous fait penser que je vais vous croire ? » lâcha t’elle froidement.

Casey se renfonça dans son fauteuil, croisant les doigts tout en réfléchissant. Peut être s’était il tout simplement trompé de Casey Reynolds. Elle ne voulait pas envisager les autres possibilités, pourtant bien réelles. Ses parents pouvaient parfaitement lui avoir menti. Personne n’est parfait. Elle croisa ses doigts entre eux, pour ne pas montrer à l’homme sa légère nervosité. Elle commençait à en avoir plus qu’assez des révélations dont elle se serait bien volontiers passée.

« A supposer que je veuille bien vous croire, ce qui n’est pas encore le cas, avez vous la moindre preuve de ce que vous avancez ? Vous deviez bien vous douter, avant de venir ici, que vous ne duperiez pas une avocate comme ça. Tous vos stratagèmes, ça fait des années que je les utilise. Montrez vous plus convaincant que ça, parce que pour le moment, vous ne l’êtes pas. »

Un ami de son frère. Et pourquoi pas son mari aussi. Elle n’aurait pas cru un notaire ou un policier qui serait venu lui annoncer la mort d’un frère dont elle ignorait jusqu’à l’existence, alors un ‘ami’ de ce prétendu frère… L’homme la fixait d’une façon énigmatique qui commençait à la mettre mal à l’aise. En réalité, il se fichait pas mal qu’elle le croit ou pas, il avait juste l’air de vouloir la blesser. S’il s’imaginait réussir avec ça, il pouvait se rhabiller, il y avait des choses qui lui faisaient bien plus mal que ça. Elle posa les yeux sur la photo de David et elle qui trônait sur le bureau, étouffant un soupir triste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: No memeory, memories fade {PV Casey}   Dim 9 Déc - 20:11

Elle était agressive et directe et c’est bien là qu’on se rend compte que les liens de sang n’ont aucune valeur. La perfidie et l’hypocrisie ne semblaient pas faire partie de son visage mais elle s’en méfiait. Fallait mieux guetter le mensonge, chère petite sœur. Mais bien que ceci me posait un problème et que je me voyais déjà entrain de me creuser les ménages pour trouver une excuse et une justification face au grand avocat devant moi, l’idée me vint que l’homme n’est jamais plus subjectif que quand il s’agit de juger sa vie. Le travail de Casey était fondé sur les preuves mai pas sa vie. La parole sentimentale ne le remporte pas sur la preuve matérielle au tribunal mais dans le cœur des bêtes émotionnelles. Je pouvait très bien lui sortir une photo, essayer de la persuader que je suis bien et bel celui que je prétends être mais un mensonge de cette taille n’est jamais mieux accepté que quand il n’a pas de preuves. Lui sortire des documents ne la rendra que plus suspecte.

« - Non, non… en faite, je ne me doutais pas… »

Je fronçais les sourcils, baissait mon regard et mit cette confusion dans ma voie qui empêchait tout être de voir le fond de ma pensée. Celle qui riait face à la méfiance légendaire de Casey. Une main gêné passé entre mes cheveux, un mouvement d’épaule mal à l’aide… L’observation est notre ami et j’ai passé ma vie à scruter les mouvements des hommes, ceux qui ont des sentiments, pour les reproduire encore mieux. C’était magnifique comme les gens ne se doutaient pas que c’était exactement ces mouvements, qu’ils ne remanquaient pas, qui les faisait douter. Au fond de moi je ne savais pas si cela avait marché face à ma petite et méfiante sœur. Car j’avais le regard baissé et que mon dos courbé exprimait très bien ceci : Casey Reynolds tu domines la situation, tu es celle qui décide de mon sors.
L’homme est plus manipulable quand on lui donne le pouvoir que quand on le lui enlève. La rébellion, le doute et l’envie de liberté s’envolent lorsque vous donnez l’impression d’être inférieur. Très peu voyaient la supercherie et même ceux qui la soupçonner doutaient. Femme puissante qui doute, voilà l’être le plus manipulable du monde. J’aurais voulu être fier d’elle, savoir que jamais elle ne s’était fait surprendre par un mensonge mais malheureusement ce n’état pas le cas. Si elle avait eut une de ces vies puissantes et véritablement dominatrices, je ne serais plus dans cette ville à me faire passer pour mon propre ami…
Une des causes qui me retient ici ou seulement une excuse ? Je ne savais pas moi même pourquoi j’étais ici mais ce n’était pas le moment pour y penser… Ou était-ce exactement la situation dans la quelle il me fallait réfléchir aux véritables raisons de ma présence ici ?
Après tout, je ne ferais que paraître plus sincère…
Je soupirais et levais mon regard, confus, et quelque peu brillant vers elle. Je plantais mes yeux dans les siens et c’était comme si la couleur de nos iris n’était plus qu’un.
Mais on ne se ressemblait définitivement pas, ça se trouve je me trompais et cette fille n’étais même pas ma sœur. Je fronçais les sourcils, et j’étais tenté de rire nerveusement. J’avais sûrement une tète à avoir peur mais après tout on n’est jamais plus subjectif que quand il s’agit de notre vie.

« - En faite, je n’aurais pas dû vous avez raison. Mais il… il le voulait vraiment alors j’ai pensé que… »

Quel con, « il », c’est à dire moi. Peut être qu’une part de moi voulait quelque chose mais je ne sais pas encore quoi. C’est dans ces instants là que je me réjouis de ne pas avoir de sentiments trop exacerbés et d’avoir été éduqué pour respecter le calme et la neutralité. Je m’étais entraîné tout une vie pour imiter l’hésitation de la parole et maintenant elle vient naturellement. Me serais-je trop prit au jeu ? Peu importe, rendons ce mensonge crédible, c’est tout ce qui importe.

« - Je n’ai pas de preuves, je ne savais pas que vous étiez avocat… j’aurais peut être du apporter son certificat de mort mais… de toute manière cela aurait eut peu de valeur. Je peux très bien vous montrer un certificat de clochard ça reviendrait au même…vu que… vu que vous… »

Je me raclais la gorge pour mieux me donner cet air hésitant et mal à l’aise. Mouvement latéral de la tète qui caractérise si bien l’homme perdu et pressé, clignement de paupière accéléré pour souligner l’inquiétude. Que pouvais-je mieux faire que d’imiter les sentiments absents que rendrait ce mensonge crédible ?
« - Est-ce que vous saviez que Gabriel… enfin, que vous aviez un frère ? »
Tous les stratagèmes elles les utilisait depuis des années, je n’en doute pas. Peut être elle avait déjà deviné que j’étais vide d’émotion et que tout ceci n’était que du théâtre mais elle sera bien la première. D’ailleurs maintenant je me demande pourquoi je veux tellement qu’elle me croit ? Un défit ou une nécessité stupide et inexpliquée ?

Quel con. Qu’est ce que je fais ici et d’ailleurs, pas que dans ce bureau mais dans cette ville tout court. J’ai envie de boire du lait et de jouer aux jeux vidéos. Puéril, gamin, mais pas aussi stupide.
Je soupire et je sens la lassitude me gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: No memeory, memories fade {PV Casey}   Mer 26 Déc - 1:21

Casey fixait l’homme, toujours aussi suspicieuse et toujours aussi peu encline à se laisser amadouer. Quelque chose chez lui sonnait faux, pourtant il devait forcément y avoir du vrai dans son histoire. Peut être s’était il simplement trompé de Casey Reynolds ? Pourtant, elle en doutait. S’il avait eu un quelconque doute, il ne serait pas venu, surtout en voyant qu’elle n’était rien de moins que le substitut du procureur. N’importe quel imbécile aurait su qu’elle avait les moyens de vérifier ses dires. Ce que, bien entendu, elle ne manquerait pas de faire dès qu’elle en aurait le temps et l’opportunité.

Il se comportait de façon… Etrange. Pas vraiment suspecte, mais réellement très étrange. La jeune femme ne savait que penser. Il faisait tout pour se mettre en position de faiblesse, de dominé, faisant tout pour qu’elle ait le dessus. Le genre de choses que ne faisaient jamais les hommes. Cela aurait dû la rendre plus méfiante, mais Casey était bien trop lasse pour prêter attention à ce genre de détails. Cependant, cet homme l’intriguait réellement. Peut être disait il réellement la vérité. Il releva la tête, plongeant son regard noisette dans les émeraudes de la jeune femme, la mettant subitement mal à l’aise.

Il était plus que clair qu’il n’aurait JAMAIS dû débarquer ici, ni lui annoncer froidement qu’elle avait perdu un frère dont elle ignorait jusqu’à l’existence. Un frère qui attendait d’être mort pour envoyer un ‘ami’ à sa ‘sœur’. Elle se passa une main sur le visage. Ce n’était pas vraiment la bonne période, mais cet homme ne devait et ne pouvait pas le savoir, quoi qu’il en soit. Il n’était responsable de rien, aussi fit elle un bref sourire fatigué à son interlocuteur.


« Ce n’est rien. Vous avez bien fait de venir.
Il est évident qu’un certificat de décès n’aurait rien prouvé de valable, et je doute qu’un test ADN ne soit indiqué à présent… »
Elle fit une courte pause, détournant rapidement les yeux avant de le regarder. « Non, je n’en savais rien. Je ne suis même pas sûre que… Enfin bref. Je ne sais pas pourquoi mes… Nos parents m’ont caché ça toutes ces années. » Casey fonça les sourcils. « Quel âge avait il ? Je n’ai aucun souvenir de lui, et… »

Tout un tas de questions lui vinrent à l’esprit. Ses parents étaient trop jeunes pour avoir un fils qui ait quitté la maison alors qu’elle n’était qu’un bébé. Elle n’avait pas été adoptée, elle le savait. Il y avait donc forcément autre chose, autre chose de plus grave qu’on lui avait caché toutes ces années…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: No memeory, memories fade {PV Casey}   

Revenir en haut Aller en bas
 
No memeory, memories fade {PV Casey}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une montre très fade.
» des hortensias bien bleus
» Les temps de floraison
» Lapin
» Version ete du The Magic, the Memories and You

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.trange L.inks || t.o.o. d.a.z.e. g.o.n.e  :: Dix Est Infini :: Old Subjects-
Sauter vers: