AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's all so quiet shhh, shhh (libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Carter Clash
Prince of Darkness, Master of Puppets
avatar

Nombre de messages : 13
Mood : Démoniaque
Powers : Polymorphe, inflige souffrance et mort, pyrokinésie
Date d'inscription : 24/04/2009

Beyond Eternally
RELATIONSHIPS:
CLAN: Prince of Darkness

MessageSujet: It's all so quiet shhh, shhh (libre)   Mar 28 Avr - 22:53

Les sites dédiés à la religion sont toujours empreints d'une singulière sérénité. La Cathédrale Blackberry ne dérogeaient pas à la règle. Abandonnée depuis des années, la petite bougie qui y était éternellement allumée pour symboliser la présence de Dieu en ce lieu était éteinte, nulle flammèche n'éclairant la petite alcôve où elle se trouvait. On entendait plus de psaumes et les choeurs des fidèles s'étaient tus. Les lutrins n'accueillaient plus de Saintes Ecritures et la chaire ne servait plus aux sermons enflammés. Les statues des Saints se couvraient de poussière lorsqu'ils n'étaient pas maquillés de façon impie par des mains païennes.
Le silence y régnait et même les animaux semblaient avoir déserté les lieux.

Une étrange faune s'était substituée aux croyants et aux fidèles. Dans un premier temps, ce durent les humains qui y trouvèrent refuge. Des paumés, des drogués, des sans abris ou une jeunesse en quête de frissons et de sensations fortes. Ils avaient gravé, taggué, écrit leur rage et leur colère sur les murs de pierre, ils avaient commencé la lente et inexorable sape de cet endroit autrefois sacré et saint. Ensuite, ce fut le tour des personnes qui ont quelque chose à cacher, les couples adultères, les idylles interdites, le trafic illégale. Puis les démons s'emparèrent des lieux et le possédèrent entièrement. Il y a bien quelques mortels qui osent encore s'aventurer, mais ils sont tellement influençables, tellement effrayés à l'approche de la cathédrale siège de légendes urbaines qu'un rien les fait détaler. Seuls quelques rares courageux osent braver l'interdit et s'aventurent à l'intérieur.

Carter Clash avait laissé son luxueux appartement, sa tour de verre pour s'arrêter quelques instants à la cathédrale. Il arrêta sa voiture à quelques mètres de l'entrée, attrappa sa veste sur le siège passager et quitta son véhicule. A pas lents et élastiques, il se dirigea vers les portes de bois vermoulues qui tenaient encore dans leurs gonds Dieu seul sait comment. Clash les poussa et sans un grincement, elles s'ouvrirent. Traversant la nef, il apprécia le silence ambiant qui n'était troublé que par le martèlement de ses pas. Les bancs étaient depuis longtemps brisés, repoussés, renversés. Avec lenteur, il en redressa un, s'y installant en levant les yeux sur l'immense tableau qui couvrait le mur du choeur. Comme c'est mignon...un Paradis on ne peut plus angélique, dans la plus pure tradition naïve. Un mince sourire étira les lèvres pleines de Carter. Il sortit de sa poche un paquet de Marlboro, sortit une cigarette et d'une pichenette fit apparaître à la pointe de ses doigts une petite flamme rougeâtre. Renversant la tête en arrière, il laissa s'échapper la fumée en petits cercles concentriques.

Il avait tout ey il ne manquait de rien.
Mais pourquoi cette étrange mélacolie qui habitait son coeur depuis quelques semaines?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase S. Dixon
Wolfy Admin|| Still playing with Dolls
avatar

Nombre de messages : 366
Age : 28
Mood : Wolfy
Powers : Illusions, Contrôle des esprit. Capacités d'un lycanthrope
Date d'inscription : 02/06/2007

Beyond Eternally
RELATIONSHIPS:
CLAN: Do I really belong to Hell? Yeas? Okay let's say yes

MessageSujet: Re: It's all so quiet shhh, shhh (libre)   Dim 3 Mai - 15:03


    Il était resté immobile, accoudé à la rambarde de la terrasse de l’hôtel dans lequel ils séjournaient. Ca fait toujours mieux de vivre dans un hôtel, et de se dire que c’est ici notre maison maintenant. Ca fait toujours mieux de sortir avec des lunettes sombres et de marcher dans la rue tout en sachant pertinemment que tous les regards sont braqués sur vous et que vous êtes le centre de toutes les conversations.
    Son regard métallique fixait un point en face de lui, le reflet d’une lumière à l’intérieur du loft d’en face. Il voyait ce qui se passait dans cette pièce, le moindre détails comme si il avait été présent, et pourtant il s’en fichait. Il voyait sans voir, il n’en avait que faire des bruits de la rue en contrebas, des bruits de ses collègues qui répétaient une dernière fois avant l’heure fatidique.

    "Messieurs… La voiture vous attend. "
    Linda avait passé la tête dans l’encadrement de la porte, s’adressant aux quatre hommes. Les trois qui se trouvaient à l’intérieur tournèrent d’un seul et même geste, la tête vers le dos de celui qui était encore dehors. Il sentit leurs regards lui vriller la nuque, aussi ferma-t-il les yeux en poussant un léger soupir, sa main venant se glisser dans ses cheveux sombres, les forçant à s’enlever de devant sa vue.
    Tournant lentement les talons, celui qui était le leader attrapa sa veste d’un geste nonchalant, l’enfilant en sortant de la suite, ses amis sur ses talons.

    Le concert avait été des plus classiques. Une petite salle, c’était un show privé ce soir là, de fans à perte de vue, le bruit assourdissant de la foule, les battements violents de son cœur mort dans sa poitrine battant à l’unisson avec la batterie qui était derrière lui. Il avait chanté à en perdre la voix, d’ailleurs le son qu’il entendit quand il invita ces deux jeunes femmes à partir avec lui le surpris : un timbre plus grave et beaucoup plus cassé, enroué que celui qu’il pouvait avoir d’ordinaire. Un timbre encore plus sensuel aussi. Il avait légèrement souris tandis que ses bras venaient se glisser autour des hanches fines et fragiles des deux jeunes femmes qui l’occuperaient un moment.
    Il s’était promis d’arrêter, de L’attendre sans se perdre dans les bras d’une autre femme. Sa notoriété soudaine lui avait fait oublier cette promesse. Ses instincts masculins l’avaient poussé à se voiler la face et à faire comme si elle ne reviendrait plus vers lui. Pourtant il le savait, elle était toujours dans cette ville, en vie, si proche de lui et pourtant inaccessible.
    Il avait entraîné ses conquêtes du soir dans cette ancienne cathédrale en ruine, un lieu fort peu confortable il faut l’avouer, mais propice à l’excitation et au plaisir. L’une de ses compagnes, il l’avait sentit tout de suite, même au beau milieu de toute cette foule dans la fosse, était comme lui, une démone. Son regard avait croisé le sien, sombre, froid et la couleur de sang de ses prunelles lui avait fait comprendre qu’elle le voulait et qu’il allait s’unir à une créature de sa race. De son camp…
    Quel camp? Je n’en ai pas, je ne suis pas avec Eux, je ne suis pas avec Ceux qu’elle défendait.
    Elle? Ah.. Casey. Elle te manque n’est-ce pas? Vos folles parties de jambes en l’air te manquent hein mon petit Chase? Ou bien tu parles de Joan?
    Ca ne te regarde pas.. Fous moi la paix rien qu’une fois.


    Il avait perdu toute notion du temps, les caresses de l’une, la peau sucrée de l’autre le rendant ivre, forçant l’animal en lui à se battre contre l’être humain. L’animal, le loup qui n’en pouvait plus d’être réprimé ainsi. Le tueur qu’il avait été le hantait, venait se briser contre les barrières qu’il avait dressé autour de son cœur pour ne pas retomber dans cette folie, dans ce besoin de tuer, ce besoin sadique et pervers de voir souffrir les autres. Non, s’il laissait faire, il sait qu’il ne pourra plus faire marche arrière cette fois, qu’il redeviendra le démon sanguinaire qu’il a été, celui qui lui a donné sa réputation de monstre. Et ça, il ne le veut pas. Elle ne le voudra pas…
    Les demoiselles avaient remontés les escaliers lugubres et quelques peu en ruines. L’une refermait sagement les boutons de sa chemise de lin blanc, tandis que l’autre remettait en place les plis de sa jupe qui ne voulaient pas retomber sur ses hanches. La mortelle s’arrêta net, quand elle remarqua que quelqu’un était là. La démone, elle, esquissa un léger signe de tête à son Seigneur, quelque peu surprise de le trouver ici à un tel moment. Attrapant la main de son amie, la démone l’entraîna dehors, leurs talons claquant de façon lugubre sur le marbre effrité.

    Il était resté là, immobile, son dos dénudé reposant contre la pierre froide et suintante. Les yeux clos, la respiration légèrement haletante, il écoutait. Il avait sentit l’être qui se trouvait au-dessus de sa tête arriver malgré les tourments que connaissaient ses sens à cet instant là. Il l’avait entendu s’asseoir, même si le bruit avait été léger, il pouvait sentir l’odeur du tabac.
    Poussant un faible soupir, ses doigts fins refermant les boutons de son jean, Chase se décida enfin à quitter les ténèbres de sa cachette.
    Montant lentement les marches, chemise ouverte sur son torse sur lequel les doigts d’une de ses mains frôlaient à peine les reliefs de ses cicatrices, Chase plissa le nez quand l’odeur de l’unique cigarette du lieu lui empli les narines. Quand on pense qu’il a été fumeur il y a an et que maintenant il ne supporte plus l’odeur.
    Relevant la tête, il s’arrêta net quand son regard se posa sur l’homme qui se trouvait là. Il l’avait déjà vu. La première fois dans une soirée mondaine pourrie où il avait été forcé de venir. La seconde dans un bar miteux du port. Carter Clash.. Il ne connaissait rien sur ce type, mis à part les choses que l’on pouvait lire dans les journaux et dans la presse à scandales. Il savait aussi qu’il n’était pas humain, et qu’il faisait partit de sa race.
    Que de démons en une même soirée.. Ils sont tous de sortit c'est pas possible...

    Le jeune homme s’avança un peu, s’installa sur l’un des bancs encore debout, ses bras s’appuyant sur le dossier de ce dernier, ses jambes légèrement écartées, son regard fixant ce qui avait autrefois été l’autel du lieu sacré.
    Lieu de débauche sacrée je dirais… ça collerait mieux je crois.

    "C’est marrant de croiser un type comme vous dans un endroit pareil… On vous a viré de vos appartements luxueux ou bien vous êtes descendu vous mêlez au commun des mortels de votre plein gré?"
    Ironie, sa voix en était emplie, on pouvait aussi aisément y déceler une pointe de sarcasme. Il avait fermé les yeux, sa tête légèrement baissée vers son menton, un sourire en coin étirant ses lèvres fines. La provocation.. Qu’est-ce qu’il aimait ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carter Clash
Prince of Darkness, Master of Puppets
avatar

Nombre de messages : 13
Mood : Démoniaque
Powers : Polymorphe, inflige souffrance et mort, pyrokinésie
Date d'inscription : 24/04/2009

Beyond Eternally
RELATIONSHIPS:
CLAN: Prince of Darkness

MessageSujet: Re: It's all so quiet shhh, shhh (libre)   Dim 10 Mai - 18:33

Une présence presque familière se fit sentir. Comme un léger arômé porté par le vent et qui se dépose délicatement sur la langue. Les sens accrus de Clash l'avertirent que quelqu'un approchait. Et ce n'était pas n'importe qui. Chase Dixon. L'obsession actuelle de Carter et contrairement à d'ordinaire, elle n'allait pas en s'amenuisant. Bien au contraire. Le vif intérêt que lui portait le monarque des démons ne faisait que grandir. La présence du métamorphe se fit de plus en plus nette, de plus en plus proche. Déjà, il entendait le martèlement des pas de ce dernier, il pouvait presque distinguer le rythme lent et calme de sa respiration. Clash ferma les yeux se laissant enivrer par l'aura du lycan. Un fin sourire étira ses lèvres tandis que l'autre faisait son apparition dans la vaste nef. Carter ne voulait pas de suite se tourner, cela aurait indiqué le trop grand intérêt qu'il portait au jeune homme. Il attendit avec l'impatience contenue du gourmet attendant un plat particulièrement fin que Dixon pénètre dans son champ de vision.
Carter distingua la silhouette du coin de l'oeil qui se dirigeait vers les bancs libres et désorganisés qui les entouraient. Il s'y laissa tomber, étendant les bras en croix sur le dossier, étirant ses jambes devant lui.

A qui pouvait-il bien s'attendre de la part de Dixon. L'effronterie du lycan lui était déjà connue et plus que coutumière. Clash jetta sa cigarette sur le sol de pierre et l'écrasa du bout de sa chaussure qui à elle seule devait représenter le PIB d'un petit pays. Ses prunelles rivées à celle du lycanthrope, Carter le dévisageait avec une expression égale et une insistance presqu'impudique. Cette apparence calme cachait une impatience grandissante. L'objet de son obsession était juste là devant lui et il devait se contrôler. Pourtant, comme il avait envie de meurtrir ces lèvres, de plonger dans ces iris opalescents. Mordre cette chair, s'enivrer de l'odeur de cette peau pâle, mêler ses doigts aux mèches sombres, il y pensait et même les caresses expertes de Grace ne pouvait le chasser de ses pensées.

Chase - C’est marrant de croiser un type comme vous dans un endroit pareil… On vous a viré de vos appartements luxueux ou bien vous êtes descendu vous mêlez au commun des mortels de votre plein gré?
Carter - Je suis descendu de mon plein gré. Il m'arrive de m'ennuyer dans mes luxueux appartements. Il plissa légèrement les lèvres. Il y avait Grace...et actuellement, Grace semblait être sur le point d'entrer en disgrâce. Elle commençait à l'agacer avec sa possessivité maladive. Rien que l'idée d'imaginer les questions qui allaient la torturer lorsqu'il lui dirait qu'il avait rencontré son obsession l'amusait. Et j'aime bien cet endroit. Des démons dans une église, c'est tellement... ironique. Il suffit de voir ce qu'on vient y faire : profaner un lieu saint. La vile tentation de l'interdit séculaire lance son appel et nous y répondons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase S. Dixon
Wolfy Admin|| Still playing with Dolls
avatar

Nombre de messages : 366
Age : 28
Mood : Wolfy
Powers : Illusions, Contrôle des esprit. Capacités d'un lycanthrope
Date d'inscription : 02/06/2007

Beyond Eternally
RELATIONSHIPS:
CLAN: Do I really belong to Hell? Yeas? Okay let's say yes

MessageSujet: Re: It's all so quiet shhh, shhh (libre)   Ven 15 Mai - 17:46


    Le regard intense voir quelque peu troublant de celui qui se tenait à ses côtés chamboulait l’aplomb habituel de Chase qui, étrangement, n’osait pas vraiment lever la tête vers lui et prendre le risque de laisser ses prunelles se perdre dans celles de Clash.
    C’était bien la première fois qu’un regard de la sorte le troublait ainsi. D’ordinaire, il aurait rit, se serait amusé de susciter un tel intérêt, en profitant au maximum avant de jeter son jouet du moment. Non là, cette soudaine ‘fascination’ venant de la part de ce type qui lui déplaisait légèrement, le gênait mais, parce qu’il y en a un, en même temps, il avait bien envie de jouer avec lui, de rentrer dans ce jeu dangereux pour voir jusqu’où cela les mènerait.
    Le démon esquissa un léger sourire en coin, fermant doucement les yeux tout en baissant un peu plus la tête, laissant des mèches sombres tomber devant son visage.
    Tu m’étonnes vieux, que le luxe te sorte par les yeux.. C’est gonflant à force..
    Connaissance de causes pour dire ça?
    Tu sais très bien dans quel milieu j’ai grandit ma vieille…

    Il hocha légèrement la tête, comme s’il acquiesçait à ce que venait de dire l’autre. Oui, c’est vrai, des monstres comme eux dans un lieu pareil, c’est tout ce qu’il y a de plus ironique. Mais c’est bien connu : transgresser l’interdit rend les choses beaucoup plus existantes non? C’est peut être justement parce que ce lieu est d’ordinaire sacré, protégé par Dieu et interdit aux raclures de leur espèce qu’il en devient plus attirant et plus érotique que jamais. Les défis, les démons aiment ça, et se fichent des règles non? Avec un Seigneur comme le leur, débordant de luxure, à quoi pouvaient-ils s’attendre?
    Oui, Chase savait que quelque part, il y avait un Démon plus fort que les autres, qui se faisait appeler ‘Seigneur’. Qu’il avait été choisi, et qu’il lui devait allégeance. Qu’il devait se plier à ses moindres désirs, comme le ferait un bon sujet, sauf que le lycan se fichait de tout ça. Pour lui ce n’était qu’une fable, rien de bien sérieux, une chose stupide dont il valait mieux en rire. Si seulement il savait que le dit Seigneur se tenait à quelques mètres de lui. Le petit loup changerait peut être de couleur. Si seulement il savait aussi, que cette même personne était celle que son géniteur avait implorée le jour où il avait eu la bonne idée de tuer son fils. Le Diable aurait-il choisi son heure pour récupérer cette âme qui lui avait été offerte près d’un siècle plus tôt?

    "De toute façon, c’est la seule chose dont nous sommes capables.. Profaner et détruire ce qui est sacré aux yeux des autres. La preuve pourquoi sommes-nous là en ce moment? Pour satisfaire les fantaisies de ce pseudo Seigneur qui s’ennuyait ferme dans ses Enfers et qui avait besoin de s’amuser…"
    Sarcastique, Chase releva la tête, la tournant légèrement, une lueur mutine et intrigante brûlant dans son regard qui vint enfin s’ancrer à celui de Carter. Il finit par se tourner complètement, s'installant de façon plus que tentatrice et provocatrice, une habitude chez le démon, au bout du banc, face à son interlocuteur.
    Sauf que c’est pas pour ça que t’es là toi… Toi t’es pas avec eux non?
    Qu’est-ce qu’il en sait lui? Rien.. J’ai bien le droit de mentir un peu.

    Pourtant il serait temps que le loup se décide et cesse de changer de chemise dès que cela l’arrange. A force de faire ça, il risque de se faire prendre et de se faire vraiment tuer. Pour avoir frôler la mort près de trois fois, il sait ce que ça fait de se faire avoir, et commence à comprendre qu’il ne faut pas pousser le vice et le jeu trop loin…

_________________
Hide behind an empty face
Don't ask too much, just say
'Cause this is just a game
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: It's all so quiet shhh, shhh (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's all so quiet shhh, shhh (libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Camping libre de Sidi Boulfdail
» Kit main libre
» Vivre Cuba, libre!
» kit main libre parrot dans mon vito
» Affiche pour la "Matinée du Libre"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.trange L.inks || t.o.o. d.a.z.e. g.o.n.e  :: East Creek :: Blackberry Cathedral-
Sauter vers: